Les yeux du Véda :

vision de l'existence par le Jyotish

Le Jyotish, c’est le nom de cette astrologie indienne dont les règles ont été perçues spontanément il y a plusieurs millénaires par des sages en Inde, afin d’aider les générations futures à se découvrir.


Sa divinité de prédilection est Ganesh, le seigneur du Jyotish. C’est le fils de Shiva et de son épouse Parvati, dieu védique à la tête d’éléphant et au corps humain.

Il régit les difficultés qu’il peut, suivant ses désirs, lever ou créer: il est le maître des obstacles. C’est pourquoi il est partout honoré et vénéré avec sincérité en Inde et peu à peu dans le monde entier.

Bénéfique et bienveillant, il procure l’abondance et dispense toute protection. Il est le maître de la connaissance et incarne l’intelligence.

ganesh.png

C’est à travers la vision des Rishis de l’existence humaine que l’on peut comprendre le but avoué et clair de l’utilisation du Jyotish. Quelle est cette vision ?

Pour les Rishis, l’être humain est une âme sensible reliée à un corps physique matériel qui doit, d’incarnation en incarnation, et par des expériences successives, retrouver la dimension infinie de son essence, cette dimension ayant été apparemment perdue du fait de la relation avec le corps physique dense et limité. Ses retrouvailles avec sa propre essence sont connues sous le nom d’éveil spirituel ou illumination.

Les Rishis étaient des êtres possédant un mental calme et dont l’ego avait retrouvé sa juste place. Ils étaient la sagesse incarnée, et leur corps émotionnel était apaisé. Ils avaient atteint des états de conscience supérieurs et l’éveil spirituel était bien évidemment intégré dans leur fonctionnement.

Ces Rishis ont notamment perçu qu'en faisant l'exacte photographie du ciel au moment de la naissance et au lieu de la naissance, la position de neuf corps célestes, en appliquant les règles interprétatives perçues à travers leur Conscience éveillée, donne l'exacte photographie de la situation spirituelle, mentale, énergétique, affective, intellectuelle et sociale du natif.

Naître à telle heure et à tel endroit ne doit rien au hasard ! La carte natale donne en outre l'état exact du karma que le natif a choisi de régler, de dénouer dans cette incarnation. Le karma est, à l’évidence, une loi naturelle fondamentale régissant l'incarnation sur terre.

Chaque action engendre une réaction. « Action » est à prendre au sens très large : pensées, paroles, gestes et actions physiques. Chaque action délivre une vibration, une intensité, une fréquence et une direction. Cela se déroule dans un plan physique subtil.

 

Mais comment échapper à la création du karma ? En agissant, désidentifié de l’ego, du mental et des influences du corps émotionnel dont les racines plongent dans l’inconscient et les mémoires antérieures. En rendant conscient ce qui est inconscient par les pratiques yogiques et en transmutant ce qui est crispé par les upayas, moyens correctifs planétaires.

Quels sont ces moyens correctifs ? La force du Jyotish est de considérer que, même si une destinée peu réjouissante est consignée par les astres, rien n’est figé, et que tout peut être proposé à la transformation, détendu, fluidifié, apaisé et rendu joyeux. Le Jyotish est donc une astrologie de transformation, pas seulement une astrologie de description et de prédiction.

 

Et ceci s’opère par la prise de conscience à travers l’information donnée par l’astrologue védique qui amène un apaisement direct lors de la consultation, et aussi et surtout par la mise en place de divers moyens correctifs qui libèrent le natif des chaînes du karma.

 

Il est bien évident que le premier moyen naturel de transformation de soi peut et doit se faire par le retour de l’esprit vers l’intérieur, vers sa vie intérieure, vers la contemplation de son paysage intérieur, vers la vision intérieure.

Vedic-Rishis-e1493660694626.jpg

À travers leur vision claire et subtile, les Rishis ont perçu divers moyens correctifs que nous mettons aujourd’hui encore en pratique et qui sont prescrits pendant les consultations de Jyotish.

 

Ces remèdes astrologiques sont relativement nombreux et appartiennent au registre fin et essentiel des lois de la nature que l’entendement rationaliste limité ne peut percevoir.

 

Le premier remède est relié aux mantras, le deuxième à la lithothérapie védique et le troisième aux yagyas, les cérémonies du feu transmutatrices du karma.

En savoir plus sur les moyens correctifs